Histoire du cocktail et du Comte Negroni

Il n’y a pas si longtemps, comme beaucoup de personnes, je pensais que le Comte Negroni n’était qu’un mythe, une machination marketing.

J’avais tort.

Il s’avère qu’il existe bel et bien un Comte Negroni, et il fut le premier à avoir l’idée d’enlever le soda du classique Americano pour y ajouter du gin ! Et ainsi obtenir la recette du Negroni.

Le Negroni et l’Americano, son ancêtre direct

Avant de raconteur l’histoire du Negroni, arrêtons-nous un peu pour découvrir un autre classique des cocktails, l’Americano, son plus direct prédécesseur. Créé simplement en mélangeant du Campari, du sweet vermouth et un club soda, l’Americano a fait fureur en Italie durant les jeunes années du 20ème siècle, à une époque où les cocktails de style américain se généralisaient en Europe.

A cette époque, il est aussi important de noter que les Italiens avaient un réel attrait pour les aperitivi et digestivi, ce qui équivaut à apéritifs et digestifs. Dans cette dernière catégorie, nous retrouvons généralement des brandies et eaux-de-vie mais en Italie, les gens se dirigeaient le plus souvent vers des amari : des boissons amères aromatisées par des herbes, épices et d’autres fruits.

L’Americano, lui-même, serait basé sur un autre cocktail, le Milano-Torino, un mix de Campari (Milan) et de Martini & Rossi sweet vermouth (Turin). On y ajoute un peu de soda pour obtenir la recette de l’Americano.

Le Milano-Torino est lui aussi une variante d’un autre cocktail, le Torino-Milano un cocktail à base de Campari et Amaro Cora un autre bitter italien.

Le Comte Negroni

Retour à Florence aux alentours de 1919.

L’Americano, comme ses prédécesseurs, les Torino-Milano et Milano-Torino, a le vent en poupe dans les cafés italiens.

Et comme beaucoup de légendes de bars et de cocktails, l’histoire commence par un homme entrant dans son bar préféré, le Caffè Casoni, pour y commander un verre au barman. Cet homme, dans notre histoire, est le Comte Negroni.

Et le verre qu’il commande sera le Negroni puisqu’il demandera au barman de remplacer le club soda de son Americano par du gin. Histoire de corser un peu sa soirée. Le Comte semble être le genre de personnes avec qui on a envie de passer sa soirée !

Qui était donc ce Comte ?

De ce que l’on sait, le Comte serait né à Florence en 1868. Après un passage remarqué, notamment pour ses qualités de cow-boy, son amour des jeux de hasards et soirées, aux Etats-Unis, il rentre dans sa ville natale pour y vivre jusqu’à sa mort en 1934.

… retour sur l’histoire du Negroni

Le succès de ce cocktail fut énorme, tous les clients du Café “Casoni” voulaient goûter cet Americano” avec du gin.

Devant ce succès retentissant, le barman Fosco Scarelli eut l’idée de lui donner le nom de son inventeur, NEGRONI, pour honorer le comte et pour abréger l’appellation trop longue “d’Américano avec du gin”.

Ce cocktail a fait, depuis, le tour du monde et s’est imposé parmi les grands cocktails internationaux.